Au premier jour . . .
" L'essieu avant est en kit à l'atelier "

Après la dépose des deux bras, l'essieu avant va se retrouver sur l'établi pour la révision de la direction.

C'est là dessous que se cache la crémaillère de direction, mais les biellettes résistent.

. . . . . . . . . . Enfin pas longtemps. . .

Les éléments de la crémaillère.

Tiens, lui aussi il a essayé de résister !

Les références pour la remise en état :

- roulement . . . . . . . 35x72x27

- joint d'étanchéité .45x62x8

Le moyeu nettoyé et traité anticorrosion est prêt à recevoir les éléments neufs.

Le pignon à huit dents et le guide de la crémaillère.

L'écrou, dommage j'aurai voulu monter le modèle doté d'un écrou de 32, mais il y a certains magasins sur la toile à qui on ne peut pas faire confiance . . .

> > > TP" . . ." 2cv

Alors je vais fabriquer la clé adéquate pour le serrer au couple d'environ 10 daN.

et surtout les oublier ! ! !

Traverses, biellettes de direction et moyeux.

La crémaillère est remontée et réglée.
Il faudra rééquiper l'essieu, mais ce sera pour plus tard. Nous allons revenir à la carrosserie . . .

Remontage des joints d'étanchéité et des roulements sur les pivots.

Petite astuce pour la mise en place du roulement :

Survolez l'image > > >

 

frapper avec la cage de l'ancien roulement.

 

Serrage au couple avec un outil de confection maison, fabriqué lui avec la vieille bague écrou.

Deux coups de pointeau et l'ensemble sera freiné.

Démontage des deux biellettes de direction.
Au remontage j'ajoute un graisseur sur l'écrou, ce sera plus facile pour compléter le graissage.

Le serrage :
_ _ _ _ _ _ _ - serrer à fond puis desserrer d'un sixième de tour et goupiller.

Au premier jour . . .
" Les points clé de l'essieu avant "
Après serrage, torquage et goupillage voilà l'essieu en place.

Les opérations sont identiques pour l'essieu arrière.

Au premier jour . . .
" Les deux essieux remontés, voilà l'ensemble en ordre de marche "
.
Historique  
Haut de Page
Retour
. . . / . . . . . . . . . . ..