L'Auvézère, du Pays de l'or au Pays des forges.

 

A plus de 400m d'altitude, la source de l'Auvézère marque en Limousin le partage des eaux entre les bassins de Loire et de Garonne.

 

 

En amont de la route qui mêne de Benayes à Masseret, le ruisseau ci-contre, se nomme
"Le Glaude".

 

 

C'est en aval de ce pont que le cours d'eau prend le nom de "L'Auvézère".

 

 

Le Glaude est une petite rigole imperceptible à la sortie de la forêt, ce petit cours d'eau traverse le camp de César, où le rejoignent rapidement d'autres sources.

 

 

 

Entre autres les eaux des ruisselets de "La Poste" et du "Chavailles".

 

Le parcours limousin de l'Auvézère.

Le cours d'eau en été 2005.

A l'époque
gallo-romaine ces prairies d'où naissent les sources formant rigoles et ruisselets étaient probablement un des sites qui virent se développer les premières exploitations minières d'or en limousin.

C'est donc en Limousin que l'Auvézère prend son nom, elle serpentera jusqu'au centre du Périgord sur près de cent kilomètres.

Son cours d'eau alimentera bon nombre de moulins au début du XXème siècle.

Le premier d'entre eux était le moulin de Bordas, un peu en aval de ce méandre.

Du haut de la tour de Masseret, une vue imprenable permet par delà l'autoroute A20 d'imaginer la vallée de L'Auvézère.

 

 

 

Benayes,


est un des premiers villages contourné par l'Auvézère.

 

 

.......................... Le moulin de la Borie.......................................................................... Les Quatre moulins
Le cours d'eau n'étant pas trop large, il était assez aisé d'effectuer des retenues d'eau plus ou moins importantes, ou d'installer des passerelles sommaires pour se rendre d'une rive à l'autre.

L'Auvézère contourne Lubersac par de larges méandres, puis traverse Ségur le Château.

 

Lubersac,

où se déroule durant tout un week-end début septembre une épreuve du championat d'Europe
de tracto-Pulling.

Amoureux de belles mécaniques bruyantes,
ça vaut vraiment le détour.

Ange, le concurent Franšais

Les niveaux de la rivière sont mesurés quotidiennement par des stations hydrométriques. Ce suivi des hauteurs d'eau et de pluviométrie est effectué en amont à la station de Lubersac et en aval à celle de Cubas.

Ségur le Château

 

 

(vues février 2005)

 

 

 

 

 

Certaines batisses de ce bourg pitorresque datent du moyen âge et en font un des plus beaux villages de France.

 

 

Son parc ombragé l'été est le rendez-vous de nombreuses manifestations festives.

Très fleuri, ce village classé attire également beaucoup de peintres.

 

 

Tableau Arlette Garnier.

 

Après le méandre contourant le village la rivière s'enhardit en Périgord.
Elle quittera définitivement le Limousin après le pont Laveyras où elle débutera son parcours en Aquitaine.
Accueil l'Auvézère
Haut de Page
En Périgord
. . . / . . . . . . . . . . ..