Tourtoirac en Périgord blanc

La rivière Auvézère traverse le bourg et longe une belle esplanade ombragée de platanes plus que bicentenaires, où se plaisent à se retrouver les joueurs de boules du village.

Cette esplanade porte le nom d'un village de Moselle, Rémilly, en l'honneur de ses réfugiés lors de la débâcle, fin 1940.

 

Cliquez sur ce lien et voyagez jusqu'en Moselle !

. . . . Découvrez Rémilly grâce à Moriss.

Merci Moriss !

 

L'abbaye de Tourtoirac.

 

 

 

C'est en ce petit village tranquille du Périgord que repose le roi
Orélie Antoine 1er.

 

Qui était ce roi ?

Personnage obscur né en en Périgord le 12 mai 1825, Antoine Orélie de Tounens débarque au Chili en 1858. Il soutient la lutte des terribles cavaliers aux ponchos multicolores. Libérateur du peuple indien, il est proclamé roi de Patagonie et d'Araucanie en 1860 avec l’appui des tribus Mapaches.

Arrêté et rapatrié à plusieurs reprises par les forces chiliennes, "El libertador" comme l'avaient surnommé les indiens meurt le 17 septembre 1878 à Tourtoirac où il repose.

Le grand prêtre blanc hante encore l’esprit de ces indiens, et parfois fait ressurgir des espoirs d’indépendance dans la cordillère des Andes.

Si l’épopée de ce roi déchu avait abouti, aujourd’hui Patagons et Araucans seraient peut-être des français aux racines périgordes . . .

 

 

 

A Tourtoirac, les archéologues se sont intéressés à la falaise en surplomb du bourg qui présente de nombreuses cavités, et aux hommes qui les ont occupées il y a plus de trente mille ans avant notre ère.

 

La falaise et les abris d'une autre époque ! ! !

 

Les spéléologues, eux, ont à maintes reprises exploré la fontaine de la Clautre.

 

 

 

 

 

 

Fontaine de la Clautre.

 

Accueil L'Auvézère
Haut de Page
En Périgord
. . . / . . . . . . . . . . ..